Face aux normes de rejet de plus en plus strictes et à des niveaux de siccité croissants, en milieu urbain et industriel, EMO s’adapte et est en mesure de vous proposer des solutions personnalisées en matière de prétraitement, de flottation, de traitement tertiaire et de déshydratation des boues.

Le prétraitement des eaux résiduaires 3 en 1 !

EMO affirme sa présence sur le marché du prétraitement des eaux urbaines et industrielles. Avec l’unité compacte emo5MCU, la collecte des matières en suspension est devenue facile et accessible !

Equipée d’un dégrilleur escalier, d’un caisson de décantation, d’une vis d’extraction des sables et d’un système de raclage des graisses, la nouvelle unité assure un prétraitement efficace.

L’unité MCU, c’est la promesse d’une filtration précise (1 à 6 mm), d’un dessablage efficace et d’une récupération des graisses optimale dans un équipement compact.

Un concentré de savoir-faire pour le prétraitement et ce, sans aucune contrainte de génie civil !

Traitement des sables : Unité de traitement des produits de curage de réseaux

EMO propose une unité de traitement entièrement automatisée.

Le principe est le suivant :

  • Les camions hydrocureurs déversent leurs chargements dans une fosse béton avec reprise par grappin.
  • Le produit est ensuite acheminé de manière régulé vers le Trommel afin d’être criblé.
  • Les encombrants lavés (> 10mm) sont évacués directement dans une benne ou par un tapis d’évacuation.
  • Les matières fines (MO+Sable) sont reprises par une pompe avec l’eau de lavage du Trommel et sont transférées vers le laveur à sable.
  • Le laveur à sable permet de séparer et d’extraire la matière organique des sables. Ces derniers sont essorés et évacués grâce à une vis de transfert.
  • Les eaux de lavage, chargées en fines particules organiques, peuvent être tamisées avant un rejet dans le circuit classique du traitement des eaux usées.

Le tour est joué !

Focus sur la gamme de flottateurs EMO

Trois profils adaptés à tout type d’effluents pour un débit unitaire de 5 à 650 m³/h : ALPHA, DELTA, GAMMA.

Applications industrielles multiples : agroalimentaire, pétrochimique, pharmaceutique, etc …

Prétraitement forte charge (graisses, DCO, MES, …)

Traitement tertiaire (traitement du phosphore, des MES résiduaires)

Séparation de phases sortie biologie (flottation des boues)

Dernières réalisations :
– Fromagerie (53) avec un débit max. de 90 m³/h
– Station d’épuration industrielle (47) avec un débit max. de 60 m³/h

Filtration tertiaire

Un nouveau défi réalisé par EMO dans le domaine de la filtration tertiaire avec la mise en service de 2 DYNADISC pour un débit nominal de 900 m³/h à 10 microns.

Principales caractéristiques de l’installation :
– eaux à traiter : eaux en sortie de clarificateur d’une station d’épuration urbaine avec 40% d’effluent agroalimentaire,
– taux de MES en entrée : 50 mg/l,
– taux de MES en sortie : 5 mg/l.

Objectif double : éliminer les éléments indésirables tels que les MES, la DCO (dure et colloïdale), le phosphore et les composés spécifiques pour améliorer la qualité de l’eau épurée en vue de leur rejet dans le milieu naturel ou de leur réutilisation.

EMO peut vous proposer deux systèmes de filtration :

  • Le DynaDrum, filtre à tambour pour les petits débits
  • Le DynaDisc, filtre à disques pour les débits moyens et importants

Unité de déshydratation des boues par presse à vis

Un atelier de traitement des boues clé en mains aux multiples avantages :
-> Intégration facile, sans permis de construire
-> Déshydratation par presse à vis permettant plusieurs choix pour la valorisation de vos boues : compostage, épandage, …

La station d’épuration reçoit des effluents urbains (50 %) et des effluents d’abattoir (50 %).

Les boues étaient épaissies dans un silo puis déshydratées sur une unité mobile de filtre à plateaux ou directement épandues.

A la demande de l’exploitant, EMO a mené une étude de faisabilité de déshydratation des boues re-circulées et des boues épaissies sur presse à vis.

Au regard du résultat des essais menés pour caractériser les boues et pour trouver le conditionnement le mieux adapté, la solution s’est très vite orientée vers l’intégration d’un atelier de traitement des boues dans un abri modulaire.

Dernière référence en date : Montauban de Bretagne (35)

Fil d'actualités

Comment rester en contact avec l'actualité des réseaux d'eau ?

Comment rester en contact avec l'actualité des réseaux d'eau ?


La solution ? La newsletter mensuelle Monreseaudeau.fr !
 
Nous publions, à chaque fin de mois, 10 fois dans l'année, une newsletter qui informe des dernières actualités et tendances de l'industrie de l'eau potable, de l'assainissement et des eaux pluviales.

Pour compléter votre veille de marché, nous vous proposons aussi de recevoir une alerte dès qu'un article publié sur notre site porte sur votre centre d'intérêt principal.

Profitez gratuitement de notre travail et suivi du marché !





Votre abonnement a été bien pris en compte

Aller à la barre d’outils