La donnée au cœur des défis écologiques et économiques

28 Juin, 2021
Par Laurence de Monreseaudeau.fr
Accueil
>
Actualités
>
La donnée au cœur des défis écologiques et économiques

C’est aujourd’hui devenu une évidence : l’intelligence artificielle (IA) est entrée dans une phase de développement sans précédent et s’impose dans nos quotidiens à un rythme de plus en plus rapide, en lien avec la croissance exponentielle du nombre de données et la montée en puissance du Cloud Computing.

Les réseaux d’eau n’échappent pas à cette transformation qui leur permet de mieux répondre aux grands défis environnementaux et économiques du moment.

« La donnée est au CŒUR des défis écologiques et économiques »

Geoffroy MAILLARD

Cofondateur, CEO & Directeur commercial, Purecontrol

En quoi le développement de la donnée est-il une bonne nouvelle pour les acteurs de l’eau ?

Le monde des réseaux d’eau, comme toutes les autres industries, est aujourd’hui confronté à un challenge immense : endiguer le réchauffement climatique, lutter contre la raréfaction des ressources et réduire les coûts énergétiques liés aux process industriels.

A ces enjeux écologiques et économiques s’ajoutent des enjeux réglementaires : les stations d’épuration, par exemple, doivent respecter certaines conformités en matière de rejet, sous peine de pénalités.

La donnée est au cœur de ces défis : grâce à elle, nous pouvons désormais réduire l’empreinte énergétique des installations industrielles et les coûts qui lui sont liés. La solution logicielle Purestep by Purecontrol peut ainsi réduire le coût énergétique des stations d’épuration de 6 à 19% selon leur taille et diminuer leurs émissions de gaz à effet de serre (liées à l’électricité) jusqu’à 30%. C’est une avancée significative.

 

Comment, concrètement, la donnée permet-elle de relever ces défis ?

Grâce à des algorithmes puissants, capables de gérer et réguler une installation industrielle en temps réel. La solution Purecontrol combine deux techniques d’intelligence artificielle. D’abord, les données sont analysées pour comprendre comment les équipements interagissent entre eux et créer un jumeau virtuel de la station.

Une intelligence artificielle détermine ensuite la meilleure stratégie de pilotage en s’entraînant sur ce jumeau virtuel (apprentissage par renforcement). Une fois cette stratégie définie, nous pouvons piloter l’installation de façon dynamique et optimiser ainsi son fonctionnement.

Le dispositif est capable de détecter des dérives de fonctionnement ou encore d’effectuer de la maintenance prédictive. L’objectif étant de répondre aux enjeux de conformité et aux contraintes économiques de nos clients tout en minimisant l’impact carbone du site.

 

Quels sont les champs d’application possibles dans le monde de l’eau ?

En 2020, devant une demande grandissante, Purecontrol a déployé son système de pilotage sur plusieurs dizaines de stations d’épuration et pilote aujourd’hui plusieurs centaines de sites (régies, DSP etc).

La solution peut également être appliquée dans d’autres domaines comme la gestion des usines de traitement ou des réseaux de distribution sur lesquels des projets sont en cours de déploiement.

Purecontrol a mis au point une offre alternative à l’automatisme industriel en pilotant et régulant en temps réel des équipements industriels en rupture totale avec le modèle traditionnel largement rependu.

A l’aide d’algorithme et de technologies brevetées innovantes, Purecontrol améliore les performances des sites et optimise leur gestion de façon autonome, tout en limitant le gaspillage énergétique.

Présentation Purecontrol

Purecontrol a mis au point une offre alternative à l’automatisme industriel en pilotant et régulant en temps réel des équipements industriels en rupture totale avec le modèle traditionnel largement rependu.

A l’aide d’algorithme et de technologies brevetées innovantes, Purecontrol améliore les performances des sites et optimise leur gestion de façon autonome, tout en limitant le gaspillage énergétique.

A cette fin, elles établissent et perçoivent des redevances pour les prélèvements d’eau et pour la détérioration de la qualité des milieux qu’elles redistribuent par l’attribution de subventions ou d’avances remboursables (aux collectivités locales, aux industriels et aux agriculteurs) pour l’exécution de travaux d’intérêt commun

Chiffres clés
  • Startup fondée à Rennes en 2017
  • 15 collaborateurs
  • Au 1er trimestre 2020 : déploiement sur 10 stations d’épuration et 3 usines d’eau potable. En mai 2021, c’est plus d’une centaines de sites équipés.
  • Réduction des coûts énergétique de 6 à 19%
  • Diminution des émissions de gaz à effet de serre jusqu’à 30%

Acteur(s) du monde de l’eau cité(s) dans cet article :

PURECONTROL

Pilotez et régulez intelligemment vos équipements industriels, améliorer et optimiser les performances de vos systèmes grâce à l’intelligence artificielle Découvrir

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Pollutec 2021 : La fonte mise à nue

Pollutec 2021 : La fonte mise à nue

Depuis plusieurs années, la société SOVAL est engagée dans une démarche de réduction systématique de son empreinte carbone dans son organisation ainsi que dans le choix de ses produits.

Or, la fonte présente en termes d’usure, une caractéristique très intéressante : Sur chaussée, la corrosion superficielle de surface a un effet auto-protecteur de la pièce dans sa masse.
Partant de ce postulat, le service Recherche et Développement de FBM, fabriquant des pièces de voirie fonte pour Soval, s’est livré à une expérience inédite sur son regard de chaussée vedette, le regard MAXUM.

Durant 3 mois, un regard brut de fonderie, c’est-à-dire sans aucun revêtement, ni aucune peinture, a été installé sur chaussée circulée.

Le résultat a été présenté sur le salon Pollutec qui s’est tenu à Lyon du 12 au 15 octobre dernier.

lire plus
La ville de Châtelet (Belgique) valide et étend le traitement biologique de ses réseaux d’assainissement

La ville de Châtelet (Belgique) valide et étend le traitement biologique de ses réseaux d’assainissement

Dans la cadre de son plan stratégique 2019-2024, la ville de Châtelet (Belgique) a souhaité développer des solutions alternatives, plus écologiques, au sein de son service technique.

Elle a ainsi décidé de tester un traitement biologique de son réseau d’assainissement, le Bio-Col développé par la société Idrabel, la ville de Châtelet devenant ainsi un site pilote pour l’intercommunale IGRETEC et pour les communes voisines.

lire plus

Aller plus loin :

Avez-vous utilisé le Plan Interactif Pollutec 2021 ?

 

Oui, alors votre retour d'expérience nous est utile.

 

Répondez à notre questionnaire. Merci d'avance !

You have Successfully Subscribed!