La société Travaux Aquatiques du Sud-Ouest développe une gamme de produits et de services afin de lutter contre les phénomènes d’eutrophisation notamment dans les réservoirs d’eau utilisés pour le pompage ou pour alimenter des réseaux d’eau.

TASO préserve et sécurise les écosystèmes aquatiques en apportant des solutions globales et durables aux collectivités publiques et aux entreprises.

 

Les algues et les plantes aquatiques : le fléau des exploitants

Le cœur d’activité de cette société est lié au développement des végétaux comme les algues ou les plantes aquatiques.

Fondée en 1980 par un ingénieur hydrobiologiste, elle a acquis un savoir-faire et une expertise sur les plans d’eau basée sur une connaissance du terrain très approfondie, un service de recherche et de développement innovant et des partenaires industriels réactifs.

TASO intervient à la fois en amont pour des collectivités ayant des problèmes avec la gestion de leurs plans d’eau de baignade mais aussi de manière curative pour répondre à des besoins immédiats, notamment en ce qui concerne les cyanobactéries qui provoquent des fermetures de baignade.

Dans le domaine des réseaux d’eau la société TASO est sollicitée pour répondre aux problèmes de bouchage des crépines d’aspiration par des algues.

Cette problématique est assez répandue en horticulture, maraichage et montagne (pour les canons à neige).

TASO intervient aussi auprès des SDIS et des entreprises dans la lutte contre l’incendie en maintenant une qualité d’eau exploitable par les pompiers en cas d’incendie.

 

Les mêmes causes produisent les mêmes effets…

Toutes les problématiques liées à l’exploitation d’une réserve en eau ont des causes communes.

L’augmentation des températures, la stagnation de l’eau, le manque de renouvellement, l’ensoleillement et l’augmentation des nutriments provoquent des déséquilibres dans la colonne d’eau et permettent à certains végétaux de proliférer plus rapidement.

Le processus d’eutrophisation est enclenché.

  1. L’eau qui verdit
  2. Les plantes qui envahissent les réservoirs ou les plans d’eau
  3. La vase qui s’accumule sur le fond
  4. Les odeurs d’œuf pourris qui se dégagent

Ces 4 signes visuels et olfactifs sont des indicateurs de l’urgence à passer à l’action et à entamer une opération de bioremédiation

 

Des solutions globales et adaptées à chaque plan d’eau ou réservoir.

Face à ces modifications de paramètres physico-chimiques, la société réalise un diagnostic et met au point une feuille de route pour rétablir l’équilibre dans le milieu aquatique.

Dans le cas d’un non renouvellement ou d’une stagnation de l’eau, il est conseillé d’oxygéner le plan d’eau.

Le cas échéant stimuler la microfaune bactérienne par l’apport de NAUTEX ou de bactéries aérobies pour dégrader la matière organique.

 

Des ultrasons contre les algues

Pour lutter contre les algues filamenteuses comme les cyanobactéries, la société a depuis plus de 10 ans développé sa gamme d’ultrasons pour répondre à une demande plus en plus forte sur les résultats mais aussi une demande de systèmes ne provoquant pas de bio accumulation dans les sédiments comme peuvent le faire les produits chimiques.

Cette année, la société a mis au point avec une société bordelaise, un système ultrasons autonome, alimenté par panneaux solaire pour répondre au traitement des grandes surfaces d’eau.

Un seul appareil pouvant traiter jusqu’à 50 hectares contre les cyanobactéries.

La société essayant de développer le « made in France » elle a conçu et fabriqué un système d’oxygénation qui vient compléter une gamme de produits consommables ayant des fonctions spécifiques et permettant aux gestionnaires de plans d’eau de traiter préventivement.

L’objectif de TASO est d’associer les différentes techniques et matériels aux produits biotechnologie afin d’assurer à ses clients la qualité de l’eau nécessaire à son exploitation dans le respect de de la faune et de la flore des écosystèmes aquatiques.

 

Pour aller plus loin

Participer au focus technique de la société TASO lors du CGLE20 du Jeudi 31 Janvier de 12h00 à 12h30 à la salle ARAL :

Plan d’eau de Baignade : Chaque année de nouvelles baignades sont fermées à cause des cyanobactéries toxinogènes, Comment prévenir cette prolifération et comment garder la  baignade ouverte.

 

La prolifération des cyanobactéries dans les lacs de baignade provoque de plus en plus de fermeture de baignade par les ARS. Quels enjeux et quels solutions pour lutter contre ce fléau ? comment préserver la baignade des risques de fermeture.

 

Obtenez votre ENTREE gratuite au 20ème salon du Carrefour des Gestions Locales de l’Eau en indiquant le code invitation INVMRDEAU via le lien ci-dessous :

Fil d'actualités

Comment rester en contact avec l'actualité des réseaux d'eau ?

Comment rester en contact avec l'actualité des réseaux d'eau ?


La solution ? La newsletter mensuelle Monreseaudeau.fr !
 
Nous publions, à chaque fin de mois, 10 fois dans l'année, une newsletter qui informe des dernières actualités et tendances de l'industrie de l'eau potable, de l'assainissement et des eaux pluviales.

Pour compléter votre veille de marché, nous vous proposons aussi de recevoir une alerte dès qu'un article publié sur notre site porte sur votre centre d'intérêt principal.

Profitez gratuitement de notre travail et suivi du marché !





Votre abonnement a été bien pris en compte

Aller à la barre d’outils