Les données collectées par les objets connectés doivent pouvoir être accessibles et utilisables en quelques clics par les utilisateurs. C’est la raison pour laquelle nous avons interviewé Emmanuel THOUAN directeur de l’agence de design DiCi. 

Emmanuel THOUAN

Directeur, Dici

Qu’est-ce que le design apporte à l’innovation ? 

On commence tout d’abord à s’interroger sur les usages d’un objet ou d’un service avant de le concevoir. On réalise un inventaire des besoins en allant explorer le terrain : observation des gestes des utilisateurs, recueil des pratiques quotidiennes, attente de nouvelles fonctionnalités…  Dans un monde idéal, tout objet ou service innovant doit pouvoir être utilisé sans mode d’emploi, à l’image d’une notice de conception de meuble rédige sans aucun texte.  

 

 Comment rendre une plate-forme de données faciles à utiliser ? 

Recueillir des données, c’est bien. Ensuite, il faut traduire les données brutes en données exploitables et les rendre facilement lisibles. L’outil de gestion des données a vocation à remplacer des tableurs contenant des milliers de lignes à décrypter. Une plate-forme web doit répondre aux besoins de chaque catégorie d’utilisateurs : quelles sont les informations utiles aux techniciens, aux responsables de site, aux collectivités ? Quelles sont les données utiles quotidiennement, tous les mois ou pour une analyse prospective ? Pour des projets à vocation pédagogique, pour le grand public, on travaille sur des scénarios d’utilisation qui adoptent les codes du jeu. 

 

À quoi ressemble un tableau de bord de gestions de données autour de l’eau ? 

Le contenu d’un tableau de bord alimenté par des données du monde de l’eau est très varié : volumes d’eau consommés, niveaux d’eau constatés, observations de la faune ou de la flore… Ce qui doit être commun, c’est la simplicité d’accès avec des outils de visualisation qui sont immédiatement compréhensibles : visuels, schémas, code couleurs… Tout doit être intuitif et accessible en quelques clics avec notamment la géo-localisation des informations associées aux capteurs. 

 

 En matière de notifications, est-ce que trop d’alertes tuent l’alerte ? 

Les technologies permettent que les constatations effectuées sur le terrain (niveau d’eau par exemple) soient envoyées très rapidement aux techniciens, notamment via leurs smartphones. Le système de push vise à envoyer les situations d’alertes. Elles doivent être légitimées par le niveau de gravité pour ne pas être intrusives et préserver l’expérience utilisateur. 

L’innovation en 8 étapes
  1. Diagnostiquer : comprendre le problème et le contexte.
  2. Observer : regarder les utilisateurs en action.
  3. Imaginer : faire éclore les idées sans freins.
  4. Prioriser : fixer un cap pour répondre à l’objectif.
  5. Aligner : mettre en cohérence la nouveauté avec l’existant.
  6. Concevoir : présenter plusieurs propositions créatives.
  7. Tester : placer le prototype entre les mains des utilisateurs.
  8. Lancer : produire la solution ou mettre en place le service.

Fil d'actualités

Comment rester en contact avec l'actualité des réseaux d'eau ?

Comment rester en contact avec l'actualité des réseaux d'eau ?


La solution ? La newsletter mensuelle Monreseaudeau.fr !
 
Nous publions, à chaque fin de mois, 10 fois dans l'année, une newsletter qui informe des dernières actualités et tendances de l'industrie de l'eau potable, de l'assainissement et des eaux pluviales.

Pour compléter votre veille de marché, nous vous proposons aussi de recevoir une alerte dès qu'un article publié sur notre site porte sur votre centre d'intérêt principal.

Profitez gratuitement de notre travail et suivi du marché !





Votre abonnement a été bien pris en compte

Aller à la barre d’outils