Cycl’Eau à Strasbourg pour contribuer aux réflexions et discussions sur l’adaptation au changement climatique

15 Nov, 2019
Par HCA Consulting & Actions
Accueil
>
Actualités
>
Cycl’Eau à Strasbourg pour contribuer aux réflexions et discussions sur l’adaptation au changement climatique

Afin de créer une dynamique d’échanges et de partage d’expériences, CYCL’EAU tient de nouveau à proposer un salon compact ciblé enrichi d’un cycle de conférences thématiques.

L’édition Strasbourg 2019 sera organisée autour des problématiques spécifiques du bassin Rhin-Meuse, notamment l’assainissement, la gestion des eaux pluviales, la préservation des milieux aquatiques, la protection de l’eau potable.

 

Adaptation au changement climatique : thème central du salon

« La maison brûle mais nous n’avons pas regardé ailleurs ! ». Tels sont les mots de Claude Gaillard, président du Comité de bassin Rhin-Meuse concernant les dispositions adoptées par le 11ème programme de l’agence de l’eau Rhin-Meuse.

Le bassin Rhin-Meuse est en effet confronté à des problématiques liées notamment à l’assainissement, à la protection de l’eau potable, à une meilleure gestion des eaux pluviales et à la préservation des milieux aquatiques à travers une connaissance plus fine et une surveillance accrue des milieux.

Face aux problématiques de ce bassin, les acteurs de la filière l’eau devront donc dans les années à venir, se mobiliser sur la performance épuratoire, la dépollution et les réseaux des collectivités dans le cadre de l’assainissement.

Concernant l’eau potable, la protection de la ressource et la gestion de l’alimentation, la protection des captages ou encore la lutte contre les pollutions agricoles seront les priorités données à la filière.

 

RHIN-MEUSE : le bassin hydrographique le plus transfrontalier

Le bassin hydrographique Rhin-Meuse couvre partiellement 3 régions et 8 départements ; il compte 3240 communes pour une superficie de 31 400 km2. Il fait partie de deux districts hydrographiques internationaux, le Rhin et la Meuse, avec la particularité d’alimenter 20 millions d’habitants en eau potable en France, en Allemagne, en Suisse et au Luxembourg.

Une spécificité face à laquelle il est indispensable d’anticiper les enjeux futurs afin de garantir la gestion durable de cette ressource.

Le bassin Rhin-Meuse est constitué de trois unités hydrographiques parallèles : la plaine du Rhin à l’Est et les bassins de la Moselle et de la Meuse à l’Ouest.

L’ensemble de ce bassin hydrographique international de la Meuse et du Rhin se situe sur l’arc central de l’Europe dans une zone de très forte activité économique, issue des ressources du sous-sol (fer, charbon, sel) et d’une agriculture intensive.

Le Rhin est une des artères fluviales les plus utilisées pour le transport.

Cycle de conférences du Mercredi 4 Décembre
  • 10h00 – Impact du changement climatique sur la ressource en eau
  • 11h00 – Ecologie urbaine : Intégrer les problématiques « Eau » dans l’aménagement urbain
  • 14h30 – La sobriété en eau
  • 16h00 – Conférence plénière : Gestion territoriale de l’eau et ses liens
Cycle de conférences du Jeudi 5 Décembre
  • 9h30 – KICK-OFF CLIM’ABILITY DESIGN
  • 14h00 – Industries et changement climatique, vulnérabilité et adaptation

Acteur(s) du monde de l’eau cité(s) dans cet article :

Pas de sociétés rattachées à cet article

Ces articles peuvent également vous intéresser :

La donnée face aux défis techniques et environnementaux

La donnée face aux défis techniques et environnementaux

Les données issues des objets connectés dans le monde de l’eau lancent de nouveaux défis aussi bien techniques, qu’en matière de protection de l’environnement.
La donnée se doit en effet d’être traitée au mieux afin de déployer tout son potentiel. Son caractère massif impose une meilleure gestion afin d’ouvrir de nouveaux horizons à son utilisation.
Mais le Big Data a bel et bien un impact sur l’environnement, à cause des data centers qui sont extrêmement énergivores.
Il faut également anticiper le cyber-risque qui croît aussi vite que le développement des données.

lire plus
Le monde de l’eau en quête de nouvelles compétences liées à la donnée

Le monde de l’eau en quête de nouvelles compétences liées à la donnée

L’irruption massive de la data dans le secteur de l’eau fait émerger de nouvelles compétences et de nouveaux savoir-faire. Des millions de données sont collectées chaque jour. Aussi, s’imposent des profils nouveaux, capables de les gérer efficacement. En effet, pour dévoiler tout leur potentiel, les données doivent être triées, reliées, classées, comprises, interprétées et protégées.

lire plus
Des capteurs connectés d’aujourd’hui à ceux de demain

Des capteurs connectés d’aujourd’hui à ceux de demain

Le monde de la donnée n’existerait pas sans les millions de capteurs qui, tous les jours, « captent » une mesure physique – mouvements, taux d’humidité, degré de luminosité, débit de liquide ou de gaz, température… – et la transforment en information digitale. De plus en plus performants et de moins en moins chers, ces capteurs ne cessent d’évoluer.

lire plus

Aller plus loin :

LMDE 4 sur la cybersécurité des réseaux d'eau

La cybersécurité concerne-t-elle les réseaux d’eau ?

 

La LMDE du 7 Septembre aborde ce sujet sensible.

 

Participez et construisez avec nous cet évènement.

You have Successfully Subscribed!