Tous les outils de l’élu en charge de l’eau en un seul kit !

9 Juin, 2020
Par HCA Consulting & Actions
Accueil
>
Actualités
>
Tous les outils de l’élu en charge de l’eau en un seul kit !

Pour naviguer dans l’incertitude, il faut de bons outils !

Après des élections municipales mouvementées, de nouveaux élus ont pris ou vont prendre leurs fonctions dans les conseils municipaux et les exécutifs intercommunaux.

Alors que la crise a démontré le caractère fondamental du service public d’eau et d’assainissement, il est plus que jamais essentiel de permettre aux élus de se saisir vite de leurs nouvelles délégations dans ce domaine.

Chiffres-clés, paysage institutionnel et règlementaire, enjeux politiques et opérationnels, ressources pour aller plus loin…Voici ce que propose la première partie de notre kit de l’élu pour permettre à chacun de prendre pied le plus rapidement et le plus efficacement dans le domaine de l’eau et de l’assainissement et faire ainsi gagner du temps et de l’argent à la collectivité.

municipale 2020 kit de l'élu

Le kit de l’élu, une roadmap facile à prendre en main

Structuré en 2 parties, le kit de l’élu est une roadmap permettant une première prise de contact avec les enjeux, les acteurs et les données clés de sa délégation.

Vous pouvez d’ores et déjà télécharger les 7 fiches de la première partie, avant notre 2e volet qui sera disponible après le second tour des élections municipales, le 28 juin prochain.

Obtenir le kit de l’élu c’est:

  1. Pouvoir évaluer rapidement où se situent les performances de votre réseau par rapport à la moyenne, grâce aux chiffres-clés de l’eau et de l’assainissement.
  2. Se repérer dans le “qui fait-quoi ?” sur l’eau en France en une infographie et mieux appréhender le millefeuille territorial.
  3. Avoir à disposition un outil synthétique et complet à mettre dans les mains de son élu pour aborder dès le départ tous les sujets avec lui.

Alors n’attendez plus et téléchargez vite cette synthèse qui trouvera sa place rapidement dans les essentiels de votre élu !

3 questions à David Colon, Délégué Général du comité stratégique de la filière Eau.

 

Avec un mois de recul, quel premier bilan tirez-vous de la crise sanitaire pour les réseaux d’eau et d’assainissement ?

Comme dans beaucoup d’autres secteurs, la crise sanitaire liée au Covid-19 a amplifié des dynamiques préexistantes, qu’elles soient positives ou négatives.

Commençons peut-être par les fragilités. En les accentuant, la période a révélé les disparités ou inégalités dans le secteur de l’eau et de l’assainissement.

Que ce soit sur les enjeux de renouvellement et donc d’investissements, de qualité de l’eau en particulier en sortie de station d’épuration ou sur la capacité future des ménages à payer leurs factures, la crise que nous vivons a des conséquences différentes selon les territoires dans lesquels elle a lieu.

Tout le monde n’est pas et ne sera pas logé à la même enseigne.

D’où la nécessité plus que jamais d’avoir une approche intégrée, tant sur le plan territorial qu’économique.

Et dans ce domaine, on peut dire que la crise a permis à la filière Eau, qui comprend plus de 120 000 entreprises ou organisations, de faire la démonstration de son efficacité. Nous avons su fonctionner en écosystème, ce qui est un bon indicateur pour les défis à venir.

 

Justement, pour les nouveaux élus qui arrivent aux responsabilités, quels enjeux vous semblent fondamentaux ?

Clairement, l’enjeu le plus central est celui des investissements dans les réseaux d’eau et d’assainissement.

On sait aujourd’hui qu’on ne renouvelle nos réseaux d’eau qu’à 50% du nécessaire, ce qui est trop peu, au regard des besoins structurels (fuites, micro-particules, non-conformité des rejets de stations) mais va le devenir encore plus avec les besoins nés de la crise.

Les surcoûts engendrés par le traitement des boues ou les analyses à réaliser doivent être pris en compte.

Il y a un réel besoin de réinvestir dans les réseaux d’eau et d’assainissement, les élus doivent en être conscients pour défendre les budgets et travaux, qui répondent aux défis de long-terme de notre société.

 

Ces défis justement, quels sont-ils ? Sur quels leviers un élu peut-il jouer pour convaincre ?

Avec la crise, on a vu revenir la question de l’hygiène et plus globalement du lien entre la science et l’eau.

On a beau tous le savoir, il est devenu très clair que le lien entre l’eau et la vie est fondamental.

D’où la nécessité d’avoir toute confiance dans les réseaux d’eau et d’assainissement.

Ce levier-là est le plus puissant.

Car même si les travaux sur les réseaux sont invisibles et parfois générateur de contraintes à court-terme, ils sont essentiels pour faire face aux enjeux sanitaires comme climatiques qui nous attendent.

Économiser la ressource en eau, bien la gérer, garantir l’accès de tous à une eau de qualité sont des piliers de notre pacte de société qu’il faut préserver.

Et nous avons dans la filière française de l’eau toutes les compétences pour le faire.

Acteur(s) du monde de l’eau cité(s) dans cet article :

Pas de sociétés rattachées à cet article

Ces articles peuvent également vous intéresser :

La donnée face aux défis techniques et environnementaux

La donnée face aux défis techniques et environnementaux

Les données issues des objets connectés dans le monde de l’eau lancent de nouveaux défis aussi bien techniques, qu’en matière de protection de l’environnement.
La donnée se doit en effet d’être traitée au mieux afin de déployer tout son potentiel. Son caractère massif impose une meilleure gestion afin d’ouvrir de nouveaux horizons à son utilisation.
Mais le Big Data a bel et bien un impact sur l’environnement, à cause des data centers qui sont extrêmement énergivores.
Il faut également anticiper le cyber-risque qui croît aussi vite que le développement des données.

lire plus
Le monde de l’eau en quête de nouvelles compétences liées à la donnée

Le monde de l’eau en quête de nouvelles compétences liées à la donnée

L’irruption massive de la data dans le secteur de l’eau fait émerger de nouvelles compétences et de nouveaux savoir-faire. Des millions de données sont collectées chaque jour. Aussi, s’imposent des profils nouveaux, capables de les gérer efficacement. En effet, pour dévoiler tout leur potentiel, les données doivent être triées, reliées, classées, comprises, interprétées et protégées.

lire plus
Des capteurs connectés d’aujourd’hui à ceux de demain

Des capteurs connectés d’aujourd’hui à ceux de demain

Le monde de la donnée n’existerait pas sans les millions de capteurs qui, tous les jours, « captent » une mesure physique – mouvements, taux d’humidité, degré de luminosité, débit de liquide ou de gaz, température… – et la transforment en information digitale. De plus en plus performants et de moins en moins chers, ces capteurs ne cessent d’évoluer.

lire plus

Aller plus loin :

LMDE 4 sur la cybersécurité des réseaux d'eau

La cybersécurité concerne-t-elle les réseaux d’eau ?

 

La LMDE du 7 Septembre aborde ce sujet sensible.

 

Participez et construisez avec nous cet évènement.

You have Successfully Subscribed!