Faire une synthèse Pollutec en quelques lignes est toujours un challenge !

Cette 28ème édition du salon Pollutec nous promettait en effet d’être des plus intéressantes. Elle se situe à mi-parcours des Assises de l’Eau lancées il y a un peu plus d’un an par le gouvernement, et avant le démarrage du 11ème programme des Agences de l’Eau (2019-2024).

 

Richesse des rencontres

Accompagnés par efficaciTIC pour les captations vidéo, nous avons pu constater une fois de plus combien notre industrie est conviviale, respectueuse et professionnelle.

Rares sont les secteurs d’activité qui dégagent ce sentiment de fierté et de noblesse dans leur mission. C’est probablement parce que le secteur de l’eau touche à ce qui est vitale pour l’activité humaine et porte en lui le poids de l’histoire.

Nos rencontres avec les industriels ont été très enrichissantes et nous remercions chaleureusement ceux qui ont pris la parole pour nos interviews.

Nous voulions en effet recueillir leur point de vue sur l’une ou les thématiques qui correspondent à la ligne éditoriale de Monreseaudeau.fr, à savoir : l’eau potable, l’assainissement et les eaux pluviales.

Prenez le temps de visionner les vidéos en bas de cet article pour vous en rendre compte par vous-même.

 

Des enjeux structurants

La question, bien légitime, du financement des enjeux auxquels sont confrontés les acteurs de l’eau revient durant quasi tous nos échanges.

Il faut d’ailleurs rappeler que cet enjeu est bien pris en compte dans les 17 mesures annoncés par le gouvernement.

Mais au-delà cette question d’argent, le secteur de l’eau souffre bien d’un problème d’infrastructure vétuste qu’il faut entretenir et renouveler avec des moyens limités. C’est un constat partagé par l’ensemble des industriels.

Le changement climatique a des conséquences importantes à la fois sur la ressource en eau mais aussi sur les réseaux qu’il faut maintenant. L’alternance de périodes de sécheresse et de pluies diluviennes implique par exemple de trouver des solutions pour faire face à l’accrue des flux d’eau dans un même réseau.

A ce titre, les vannes fabriquées par F-REG permettent de réguler les flux en utilisant le réseau existant ou bien l’innovation DIP BOOSTER de Side Industrie permet d’évacuer plus rapidement les eaux pluviales.

 

Les industriels sont prêts

Il faut parcourir les allées du salon pour se rendre compte que les industriels travaillent ardemment pour enrichir l’offre et l’ensemble des solutions à destination des exploitants de réseaux.

C’est en quelque sorte l’illustration parfaite des propos de Jean-Louis Étienne (à lire dans le numéro 1128 de Journ’eau), « c’est l’addition des actions de chacun, au niveau individuel ou collectif, qui permettra d’avancer vers l’adaptation ! »

Maturité des objets connectés

Jusqu’au début des années 2010, seul le compteur d’eau faisait figure de référence en tant qu’objet connecté.

Les poteaux incendie ont ensuite embrayé et aujourd’hui, tous les fabricants majeurs de poteaux incendie propose une solution connectée permettant l’alerte et le suivi des consommations (Copernic chez Bayard, HYDROALERT chez vonRoll hydro ou CERBERE chez Saint-Gobain PAM).

De plus, non seulement le robinet de compteur est connecté (exemple du pilotage à distance de la solution Wayve de Sainte-Lizaigne) mais aussi la housse de protection de celui-ci (comme la housse Protecto).

 

Suivi et gestion en temps réel

Tous ces objets connectés permettent aux exploitants de gérer et suivre leurs activités en temps réel en générant beaucoup de données. Nous sommes dans l’ère du big data !

Cela n’est pas sans poser d’autres questions comme la sécurité des données, et pour lesquelles de nouvelle génération de télégestion sont proposées par Lacroix Sofrel (gamme Sofrel S4W).

FluksAqua, connu pour son forum professionnel, propose-lui des solutions au travers d’une palette d’applications qui agrègent les informations des systèmes SCADA pour rendre le pilotage des réseaux plus aisé et efficace.

Enfin FRÄNKISCHE a dévoilé en avant-première sa nouvelle plateforme de géolocalisation de chantiers. Une autre façon d’utilisé le digital pour gagner en efficacité !

 

Améliorer les rendements

C’est l’un des enjeux clé du secteur : détecter et réparer les fuites de façon à améliorer le rendement des réseaux d’eau.

Quelques points sont à signaler de ce côté :

  • L’offre de projet pilote IDW de vonRoll hydro qui permet de tester leur offre sur une période de 2 semaines
  • Les nouveaux équipements de recherche de fuite chez SEWERIN comme le SeCorrPhon AC 200 qui concentre ainsi la prélocalisation, la localisation et la corrélation en un seul système.
  • Le lancement de la solution SENTINEL chez Bayard qui est le fruit d’un partenariat stratégique avec Echologics pour utiliser le poteau incendie comme point d’écoute.
  • Les solutions de sectorisation développées par l’alliance entre VAG, Khrone et Phoenix Contact

 

Connaître, entretenir et protéger le patrimoine réseau

La gestion patrimoniale des réseaux d’eau est l’autre enjeu d’importance du secteur.

Avec l’offre e-Pulse, Saint-Gobain PAM a été le premier à se positionner sur cette question. Les offres A3DV de chez vonRoll hydro et CanaScan chez SADE viennent maintenant compléter et enrichir le choix pour les exploitants.

Le principe fondateur est de vérifier l’état de son infrastructure pour aider à la prise de décision sur son renouvellement. L’objectif est de prioriser au maximum les budgets pour les parties du réseau qui en ont le plus besoin.

La société ART propose quant à elle depuis 20 ans déjà la réhabilitation sans tranchée des conduites d’eau potable par projection de résine alimentaire. C’est la première fois qu’elle exposait à Pollutec, signe que la demande est croissante pour ce type de solution.

 

Faire le choix de la qualité

Sur un projet de canalisation, la part de fourniture avoisine rarement plus de 20%, répartie généralement entre 12% pour les canalisations et 8% pour le reste (robinetterie, accessoires).

Les industriels rappellent donc la nécessité absolue de privilégier la qualité au prix dans les appels d’offres sur les marchés publics.

C’est en effet contreproductif de ne retenir que le prix comme argument de choix alors que les produits posés sont destinés à être sollicités pendant des dizaine d’années.

 

Quels sont les enjeux du point de vue des industriels ?

 

LES ENJEUX DE L’EAU POTABLE (durée de la vidéo : 11min06)

 

Allez directement vers l’interview qui vous intéresse :

LES ENJEUX DES EAUX PLUVIALES (durée de la vidéo : 3min52)

Fil d'actualités

Comment rester en contact avec l'actualité des réseaux d'eau ?

Comment rester en contact avec l'actualité des réseaux d'eau ?


La solution ? La newsletter mensuelle Monreseaudeau.fr !
 
Nous publions, à chaque fin de mois, 10 fois dans l'année, une newsletter qui informe des dernières actualités et tendances de l'industrie de l'eau potable, de l'assainissement et des eaux pluviales.

Pour compléter votre veille de marché, nous vous proposons aussi de recevoir une alerte dès qu'un article publié sur notre site porte sur votre centre d'intérêt principal.

Profitez gratuitement de notre travail et suivi du marché !





Votre abonnement a été bien pris en compte

Aller à la barre d’outils