Dans le secteur du bâtiment, de nombreuses normes permettent aux fabricants et à leurs clients de bénéficier d’une sécurité accrue et de définir l’usage précis des produits concernés. Parmi elles, on retrouve la certification LPCB, établie par l’organisme international BRE Global, qui se concentre sur les risques liés à l’intrusion, à la sécurité des réseaux et à la protection contre les incendies.

Focus sur la certification LPCB

Focus sur cette norme peu connue en France, mais largement utilisée à travers le monde, et qui offre bien des avantages à tous les acteurs du secteur.

 

À quoi sert la certification Loss Prevention Certificate Board ?

L’homologation d’un produit par le LPCB, qui vient en complément des obligations légales de chaque pays, a pour vocation de garantir qu’un produit répond à un certain nombre de normes. Elle s’intéresse en particulier à la protection anti-intrusion et anti-vandalisme des bâtiments, en évaluant la solidité des infrastructures ou des produits en eux-mêmes (porte, trappe d’accès, clôtures, grille de sécurité, fenêtre, store, etc.). Mais elle prend aussi en compte les divers composants censés faire barrière aux tentatives d’effraction, incluant par exemple les cadenas et les charnières.

Le but ultime est bien entendu d’éviter que des individus malveillants aient accès à des lieux stratégiques d’un bâtiment, en les empêchant de forcer un point d’accès potentiel. Mais il s’agit aussi de créer une barrière physique presque impossible à franchir, afin de retarder le plus possible l’intrusion. De cette façon, il est possible de détecter la tentative d’intrusion et d’intervenir dans des délais raisonnables pour assurer la protection des locaux.

Grâce à cette certification, qui a vu le jour il y a plus de 150 ans au Royaume-Uni, les fabricants peuvent garantir à leur clientèle un haut niveau de sécurité contre les intrusions. Du côté du client, l’installation de produits ou la mise en place de services certifiés relève aussi parfois d’une obligation, afin de pouvoir être couvert par l’assurance.

 

Les tests et les mesures utilisés pour délivrer la certification LPCB

Pour octroyer ce label, le BRE Global s’appuie d’abord sur des documents fournis par le fabricant, indiquant par exemple la hauteur d’une clôture, les matériaux utilisés, le poids d’un boîtier de sécurité, etc.

Ensuite, l’organisme procède à de nombreuses étapes en testant la résistance globale du produit et de chacun de ses composants, à l’aide d’outils sophistiqués et des techniques utilisées par les personnes qui cherchent à s’introduire illégalement dans des bâtiments.

Il s’agit par exemple de chercher à savoir si les barreaux d’un portail sont suffisamment rapprochés pour qu’aucun individu ne puisse passer, de voir si les vitres résistent à des coups de masse, de tenter de forcer un cadenas avec une perceuse ou une disqueuse, etc.

En fonction des résultats obtenus, le produit est classé dans l’une des 8 catégories de sécurité de la certification LPCB, sous l’acronyme SR (pour Security Rating). Le niveau de protection estimé dépend du temps qu’il a éventuellement fallu pour remettre en cause la sécurité du produit et des outils utilisés pour y parvenir.

 

La trappe DEFENSO® pour sécuriser un réseau, un modèle de produit certifié par le BRE Global

En accord avec les standards établis par le LPCB, EJ a conçu des trappes visant à sécuriser l’accès aux réseaux d’eau (réseau d’assainissement, réseau de distribution de l’eau potable, station de pompage, zone de captage d’eau, réservoirs d’eau potable, etc.).

Après une longue période d’études et de développement, l’entreprise a ainsi pu produire la gamme DEFENSO®, au sein de laquelle tout a été pensé pour obtenir une sécurité maximale.

Matériaux utilisés, renforts, supports pour alarmes, protection des cadenas hauté sécurité, tampon de protection à double couvercle en option, éléments de fixation et tant d’autres critères ont ainsi permis d’obtenir la certification LPCB.

En effet, après avoir réalisé toute la procédure de vérification, BRE Global a jugé les deux produits fiables et suffisamment résistants aux effractions, le capot regard (type AG) et la trappe circulable ras-de-sol (type FF) ayant tous les deux obtenus la classification SR4.

Concrètement, cela veut dire qu’aucune effraction du produit est possible dans un laps de temps de 30 minutes minimum en utilisant des outils comme une masse, une perçeuse, un coupe-boulons, un extracteur de serrure, une bar Hooligan, une cisaille à tôle, une scie égoîne ou bien même une meuleuse sans fil !

Pour ainsi parvenir à la certification SR4, il a fallu passer de nombreux tests, incluant par exemple une tentative de perçage des points cruciaux de la trappe en acier ou encore une attaque à la masse.

Pour aller plus loin, recevez les documents suivants :

Merci de lire notre Déclaration de confidentialité avant de donner votre email.

La norme LPS 1175: ISSUE 7 est éditée par le BRE Global Ltd.

C’est le document de 35 pages (en anglais) de référence qui est mentionné dans notre article.

Certificat LPCB 1187a de EJ pour la gamme DEFENSO®

Ce certificat (en anglais) donne également la liste de tous les cadenas certifiés LPCB.

Fil d'actualités

Comment rester en contact avec l'actualité des réseaux d'eau ?

Comment rester en contact avec l'actualité des réseaux d'eau ?


La solution ? La newsletter mensuelle Monreseaudeau.fr !
 
Nous publions, à chaque fin de mois, 10 fois dans l'année, une newsletter qui informe des dernières actualités et tendances de l'industrie de l'eau potable, de l'assainissement et des eaux pluviales.

Pour compléter votre veille de marché, nous vous proposons aussi de recevoir une alerte dès qu'un article publié sur notre site porte sur votre centre d'intérêt principal.

Profitez gratuitement de notre travail et suivi du marché !





Votre abonnement a été bien pris en compte

Aller à la barre d’outils