Dans un réseau d’eau, que ce soit au niveau de la récupération de l’eau de pluie, du stockage ou encore de l’épuration, les cuves et les réservoirs sont omniprésents.

Et pour gérer au mieux l’approvisionnement et les risques, il est indispensable de connaître le niveau d’eau à l’intérieur de ces contenants, ou dans les canaux ouverts où l’eau est véhiculée.

Radar ou ultrason (US), voici quelques clés de compréhension pour établir son choix de technologie sans contact.

Radar et ultrason : quelles différences et spécificités ?

Avant d’envisager l’une ou l’autre de ces technologies, il faut comprendre comment elles fonctionnent.

Les capteurs radar utilisent les ondes électromagnétiques, tandis que les capteurs à ultrasons utilisent les ondes sonores pour effectuer des mesures.

Chacun de ces modèles a l’avantage de pouvoir être positionné sans contact avec l’eau, contrairement à des instruments de mesure comme l’échelle limnimétrique, la sonde lumineuse, l’échelle à maximum, etc.

Mais alors, comment savoir quelle technologie de mesure du niveau d’eau il faut choisir ? Plusieurs critères doivent être pris en compte, pour vous assurer la mesure la plus fiable possible :

  • Le niveau de précision souhaité : dans des conditions où l’eau n’est pas contaminée par des mousses, où il n’y a pas d’émission de gaz ni d’écarts conséquents de température, l’appareil à ultrasons fournit des données plus précises, sur de petites plages de mesure.
  • Le risque de formation de glace ou de condensation : il est possible d’intégrer une solution de chauffage à un radar à ultrasons, qui dispose par ailleurs d’une fonction auto-nettoyante pour éviter la condensation, et qui ne craint pas l’humidité et l’immersion.
  • La mesure en présence de couches de gaz : dans ce cas, par exemple dans une cuve de méthanisation ou dans les industries pétrolières, le capteur sans contact par radar est le plus approprié et offrira des mesures plus fiables que l’ultrason.
  • La mesure du niveau d’eau en extérieur : le radar est à privilégier, car il est beaucoup moins sensible aux effets du vent et de la chaleur.

De manière générale, il est donc conseillé de choisir un capteur à ultrason lorsque l’on a besoin de mesures très précises d’une eau saine dans des conditions climatiques stables, ainsi que dans des lieux assez difficiles d’accès.

En revanche, la technologie radar permet de rendre les analyses plus fiables en présence de gaz, de mousse, de forts écarts de température, etc., et lorsque l’on doit placer le capteur relativement loin de la surface de réflexion.

Les radars de niveau d’Endress+Hauser : les avantages de l’US appliqués à la technologie radar

Pour répondre au mieux aux attentes des canalisateurs, des installeurs de station d’épuration et des exploitants de réseaux d’eau, Endress+Hausser a développé des capteurs radars plus pratiques et performants.

Ils sont dotés de la technologie Bluetooth et se configurent rapidement par le biais d’une application.

Les modèles Micropilot FMR10 et FMR20 ont notamment l’avantage de disposer d’un large champ d’application : cuve, réseau d’assainissement et plan d’eau en milieu naturel.

Leur indice de protection face à l’humidité et à l’eau permet une utilisation fiable même dans des conditions difficiles.

De plus, ces radars se veulent compacts, de taille équivalente aux capteurs à ultrasons, et faciles à installer, en faisant de véritables concurrents des modèles US.

Cette miniaturisation de la technologie n’a pourtant pas fait accroître leur prix, qui reste tout à fait compétitif avec les radars ultrasons.

Mais le vrai point fort du modèle FMR20 tient surtout de l’utilisation du protocole de communication Modbus, utilisé sur les modèles d’Endress+Hausser depuis mi-2018.

En effet, grâce à cette technologie, des tests ont montré qu’il était possible de réduire de 60 % l’énergie consommée lorsque le radar est en mode autonome.

ALLER PLUS LOIN

Présent au Carrefour de l’eau 2020, Endress+Hauser présentera toute sa gamme de capteurs de niveau dernière technologie qui font partie du parcours des objets connectés dans le monde de l’eau sur le salon.

 Endress+Hauser exposera dans le Hall 5, au stand 204.

Fil d'actualités

Comment rester en contact avec l'actualité des réseaux d'eau ?

Comment rester en contact avec l'actualité des réseaux d'eau ?


La solution ? La newsletter mensuelle Monreseaudeau.fr !
 
Nous publions, à chaque fin de mois, 10 fois dans l'année, une newsletter qui informe des dernières actualités et tendances de l'industrie de l'eau potable, de l'assainissement et des eaux pluviales.

Pour compléter votre veille de marché, nous vous proposons aussi de recevoir une alerte dès qu'un article publié sur notre site porte sur votre centre d'intérêt principal.

Profitez gratuitement de notre travail et suivi du marché !





Votre abonnement a été bien pris en compte

Aller à la barre d’outils