Le syndicat des Eaux de Beaufort se mobilise pour l’Eau en Bretagne : exposition et conférence !

14 Sep, 2022
Par Lisa de Monreseaudeau.fr
Accueil
>
Actualités
>
Le syndicat des Eaux de Beaufort se mobilise pour l’Eau en Bretagne : exposition et conférence !

Pour célébrer ses 80 ans d’existence, le syndicat des Eaux de Beaufort se mobilise sur son territoire de 35 communes le long de la Baie du Mont St-Michel et de la vallée de la Rance en Bretagne.

Connue pour optimiser son patrimoine des réseaux d’eau potable, (relire notre étude de cas !), l’équipe des Eaux de Beaufort organise actuellement une exposition itinérante prenant fin à Plerguer (35) le 28 septembre prochain.

Lors de cette dernière journée, elle organise une conférence autour de la thématique de l’Eau en Bretagne avec Arthur Keller, expert des stratégies de durabilité et de résilience face aux risques sociétaux. Une table ronde sera également animée par Monreseaudeau.fr à cette occasion.

 

L’engagement pédagogique des Eaux de Beaufort

Le syndicat mixte des Eaux de Beaufort a pour mission d’alimenter la population en eau potable :

  • Ce sont 35 702 abonnés desservis,
  • Environ 62 000 habitants l’hiver, 110 000 l’été
  • Et plus de 2 890 054 m3 d’eau distribués par année

Depuis 2013, Les Eaux de Beaufort accompagne la population de son territoire en l’invitant à faire attention à ses consommations sur la base du volontariat.

Le dérèglement climatique prenant de l’ampleur, les épisodes de sécheresse se succèdent malheureusement tous les 2 ans.

« Il faut savoir que le mot sécheresse dans le territoire est assez récurrent, même si dans l’esprit de chacun, en Bretagne la pluie abonde, ce n’est pas aussi simple, prenons exemple sur la région de Saint-Malo où il pleut tout autant qu’à Nîmes dans le Gard.  L’eau est une denrée rare ! »

Jean-Francis RICHEUX

Président, Syndicat Mixte des EAUX DE BEAUFORT

L’eau a notamment cessé de passer par-dessus le barrage de Beaufort, qui est la référence du Syndicat, depuis la mi-avril.

Un vieux dicton indique que « si l’eau passe par-dessus le barrage au 30 avril, alors on passe l’année », mais le constat est sans appel, c’est avec deux semaines d’avance que l’eau a cessé de sur-verser en 2022.

« La cause ? Le sol, donc les ruisseaux, notre ressource, sont secs depuis la mi-mars ! Il est urgent de développer toutes les solutions favorisant l’infiltration de l’eau dans le sol ! Il ne nous reste que 80 jours d’eau », alerte Jean-Francis RICHEUX, Président Syndicat des Eaux de Beaufort

La mise en disponibilité des eaux de production sont diversifiées pour pouvoir répondre à la demande de la population, mais s’il n’y a pas d’eau à tomber entre aujourd’hui et la mi-décembre, il n’y aura plus d’eau au robinet.

Les pluies fines de ces 2 dernières semaines humidifient les 1ers cm des sols, réduisant l’effet de battance. Le Pays de St Malo compte désormais sur de bonnes pluies pour recharger les ruisseaux et les nappes de toutes natures.

En attendant, si nous ne pouvons pas faire tomber la pluie, nous pouvons en revanche agir chez soi pour faire des économies d’eau et ainsi préserver cette ressource d’eau potable dans le but de la faire durer dans la saison.

« Et cela fonctionne ! » précise Séverine BOURSERIE, Directrice des Eaux de Beaufort. « Nous avons lancé une campagne de prévention sécheresse dès avril. Et si nous comparons le 15 août au 14 juillet 2022, date d’envoi d’un sms ou mail à nos usagers, nous constatons un réel effort de 25% de réduction de nos consommations ! »

A l’occasion de ses 80 ans, le syndicat des Eaux de Beaufort déploie une exposition itinérante sur les 35 communes de leur territoire portant sur la thématique de l’eau en Bretagne.

Des animations sont également faites auprès des enfants une fois par semaine, une nécessité pour être au plus près de la population.

« Des petits génies de l’eau » sont ainsi formés ! Il leur est appris à lire un bassin versant mais aussi à savoir poser les fossés-talus-plantés pour retenir l’eau, puisque ce sont notamment les fossés-talus-plantés qui réalimentent le sol, donc les ruisseaux.

Au cœur de la discussion, le sujet des économies d’eau est abordé par des petits gestes ludiques et efficaces à effectuer chez soi.

« Économiser l’eau permet de réduire la facture d’eau potable et de limiter le prélèvement sur les réserves d’eau naturelle qui ne sont pas inépuisables, et qui pourtant sont nos châteaux d’eau naturels ! » précise Jean-Francis RICHEUX.

Au sein du service public, c’est un total de 850 000 m3 d’économie réalisée, ce qui représente 91 jours de gagnés sur la sécheresse. Désormais, la population des Eaux de Beaufort contribue en gagnant 1 journée de sécheresse toutes les semaines grâce à des gestes simples.

Il faut prendre conscience de l’usage de l’eau et comprendre les 3 types de volumes utilisés. Il faut ainsi distinguer celui qui est incompressible : le volume essentiel, sanitaire, des deux autres volumes sur lesquels nous pouvons agir : les volumes techniques et loisirs.

A titre d’exemple, la douche :

  • Le volume technique peut être réduit à la fois en faisant couler l’eau doucement (descendre à 4l/min) et en rapprochant la production d’eau chaude sanitaire du pommeau de douche pour ne pas jeter les 1ères eaux (3 à 7 l)
  • Le volume loisir peut être réduit en limitant la douche à 3-4 min.
  • En d’autres termes, il est possible de prendre une douche confortable avec seulement 12 litres d’eau.

Pour accompagner la population dans cette démarche, Les Eaux de Beaufort distribue des sabliers de la douche, très appréciés des enfants et de leurs parents.

 

Prise de conscience et nouveaux réflexes : une conférence pour saisir les enjeux de notre époque et construire des réponses adaptées

Depuis 11 mois, aucune réception d’eau nourricière n’a été constatée malgré des épisodes de pluie. Une des raisons ? L’eau ruisselle directement dans les ruisseaux et vers la mer, ainsi très peu reste sur le terrain.

Des arbres périssent et la végétation change de couleur, beaucoup d’oiseaux meurent également et on constate aujourd’hui dans la petite faune des disparitions dû au manque d’eau.

Le rôle des arbres n’en reste pas moins fondamental puisque ce volume végétal est celui qui nous rattache au sol, et le sol est notre stockage d’eau potable.

Pour clôre l’exposition itinérante, une conférence est organisée le mercredi 28 septembre 2022 de 18h30 à 20h30 à Plerguer (35) mais aussi diffusée en directe* sur Facebook et YouTube.

Arthur KELLER, expert des stratégies de durabilité et de résilience face aux risques sociétaux, prendra la parole pour saisir les enjeux de notre époque et construire des réponses adaptées.

Il faut désormais prendre conscience que le réchauffement climatique était avant une vue d’esprit mais devient maintenant une réalité.

L’épisode caniculaire connu par le syndicat pourrait bien se répéter tous les ans, puisque dans les 20 ans qui viennent, il y aura des pointes à 47° à Brest, chiffres inimaginables il y a 10 ans.

Voici quelques exemples de solutions à adopter en tant que consommateur :

  • Récupérer de l’eau de pluie pour nettoyer sa terrasse ou arroser ses plantes
  • Prendre une douche à petit débit (4l/min), d’une durée maximum de 3-4 minutes
  • Couper l’eau pendant le lavage (vaisselle, corps, dent)
  • Vérifier que votre WC ne fuit pas en déposant une feuille de papier toilette dans notre cuvette
  • Faire tourner la machine à laver et le lave-vaisselle quand ils sont pleins
  • Mettre de l’eau à disposition pour la petite faune

Désormais c’est aux consommateurs de changer les choses , et ils en montrent déjà l’exemple au regard des résultats obtenus par le syndicat !

 

Acteur(s) du monde de l’eau cité(s) dans cet article :

Syndicat Mixte Eaux Beaufort

Logo eaux de beaufort Découvrir

Ces articles peuvent également vous intéresser :

S’occuper du maillon faible des réseaux AEP, un enjeu pour préserver la ressource en eau

S’occuper du maillon faible des réseaux AEP, un enjeu pour préserver la ressource en eau

Les restrictions imposées par arrêté préfectoral dans certains départements, ainsi que la médiatisation du sujet, ont engendré une prise de conscience de la population, face aux conséquences du réchauffement climatique.
La lutte contre la pénurie d’eau englobe différents champs d’action (urbanisation, perméabilité des sols, réutilisation des eaux pluviales et usées…). Mais, il y a un domaine dans lequel il est urgent d’agir… la réduction des fuites d’eau.
Les solutions de haute technicité ne manquent pas, notamment au niveau du branchement qui s’affiche comme le maillon faible des réseaux d’eau.

lire plus

Aller plus loin :

Comment rester en contact avec l'actualité des réseaux d'eau ?

Comment rester en contact avec l'actualité des réseaux d'eau ?


La solution ? La newsletter mensuelle Monreseaudeau.fr !
 
Nous publions, à chaque fin de mois, 10 fois dans l'année, une newsletter qui informe des dernières actualités et tendances de l'industrie de l'eau potable, de l'assainissement et des eaux pluviales.

Pour compléter votre veille de marché, nous vous proposons aussi de recevoir une alerte dès qu'un article publié sur notre site porte sur votre centre d'intérêt principal.

Profitez gratuitement de notre travail et suivi du marché !






Votre abonnement a été bien pris en compte